UMOA : les établissements bancaires d’importance systémique accroissent leur part de marché

  • Accueil
  • Actualités
  • UMOA : les établissements bancaires d’importance systémique accroissent leur part de marché

[vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]

Bien que l’atomicité des acteurs du secteur bancaire de l’UEMOA constitue un véritable indicateur de performance, elle présente également une source de risque pour l’ensemble du secteur. En effet, elle cache la taille souvent très importante de certains établissements de crédit appelés EBIS (établissements bancaires d’importance systémique). Les EBIS désignent les établissements dont la défaillance en raison de leur taille, de leur complexité, du volume de leurs activités ou de leur interconnexion systémique, peuvent gangréner le système financier et l’activité économique dans un pays ou dans une région. Dans l’UMOA, les EBIS qui sont au nombre de 22 ont vu leur total bilan progresser de 8.5% pour atteindre 18957.6 milliards FCFA fin décembre 2020, représentant 39.7% de l’ensemble des actifs bancaires de l’Union. Le résultat net s’est accru de 4.6% à 301.4 milliards de FCFA sur la même période, ce qui correspond à 54.6% du bénéfice du système bancaire de l’Union réalisé en 2020.Les EBIS sont plus présents au Burkina Faso et au Sénégal (4 établissements par pays), ensuite en Côte d’Ivoire, au Mali et au Niger (3 établissements par pays). Au Bénin et au Togo, on dénombre 2 établissements par pays et 1 en Guinée Bissau.

(Source: sikafinance.com)

[/vc_column_text][vc_btn title= »En savoir plus » color= »success » link= »url:https%3A%2F%2Fwww.sikafinance.com%2Fmarches%2Fumoa-les-etablissements-bancaires-dimportance-systemique-accroissent-leur-part-de-marche_29404|title:En%20savoir%20plus|target:%20_blank|rel:nofollow »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_wp_posts number= »10″][/vc_column][/vc_row]