Le Royaume Uni face à sa pire récession de l’histoire

[vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]
Très touché par la pandémie, le Royaume-Uni a imposé l’un des plus longs confinements. Son produit intérieur brut (PIB) recule de 20,4 % sur la période, d’après les données dévoilées par l’Office britannique des statistiques (ONS) mercredi 12 août. Le recul était de 13,8 % en France, 12,4 % en Italie, ou encore 18,5 % en Espagne. «C’est la plus forte baisse du PIB jamais enregistrée (au Royaume-Uni) », souligne Jonathan Athow, de l’ONS. Si les économistes espèrent que l’Europe renouera avec la croissance cet automne, ils estiment que la situation sera différente au RoyaumeUni : « La difficulté supplémentaire ici, c’est le Brexit. Or, la période de transition s’achève à la fin de cette année. Et qu’il y ait un accord ou non, il y aura beaucoup de nouveaux coûts pour les entreprises, à un moment où, bien sûr, la rentabilité est déjà assez remise en question », selon James Smith, économiste pour ING.
Si aucun accord n’est trouvé entre l’UE et le Royaume-Uni, la récession britannique pourrait alors être encore plus longue et plus forte que prévu.[/vc_column_text][vc_btn title= »En savoir plus » color= »success » link= »url:https%3A%2F%2Ffr.euronews.com%2F2020%2F08%2F12%2Fle-royaume-uni-face-a-sa-pire-recession-de-son-histoire|title:En%20savoir%20plus|target:%20_blank|rel:nofollow »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_wp_posts number= »10″][/vc_column][/vc_row]